Expérience de conscience modifiée

Un matin de la semaine dernière, au sortir du sommeil, j’ai pu expérimenter un phénomène merveilleux qu’il m’arrive quelquefois de vivre. Durant l’hypnagogie, cette phase entre la veille et l’endormissement, mon corps s’est endormi et mon esprit est resté éveillé. Comme détaché d’un cerveau trop restreint, branché sur une nouvelle fréquence, d’autres informations ont commencé à me parvenir.

Dans ma chambre, des sons de la nature m’ont enveloppé peu à peu: des sifflements d’oiseaux et des crissements d’insectes pour la plupart. Ils étaient à la fois à l’extérieur de moi et à l’intérieur de ma tête. Une expérience Dolby surround absolument détonante et d’une qualité supérieure. Au pied de mon lit, j’entendais un lapement de chat qui faisait sa toilette. Je pouvais presque sentir l’air frais de cet environnement nocturne grouillant d’animaux. Je n’étais pas dans un rêve, j’étais parfaitement conscient d’être sur mon lit et j’accueillais ce moment avec délice et gratitude.

Une fois mes pleines capacités physiques retrouvées, je me suis levé — il devait être 6 heures du matin — et suis allé sur ma terrasse. J’ai alors pu écouter les nombreux gazouillis et chants de grillons que j’avais observés quelques minutes auparavant, dans un état de conscience modifié, amplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.