J’ai touché quelqu’un

Confinement, J 33

Je dois l’avouer… Il me semble bien avoir eu, aujourd’hui, mon premier contact physique avec quelqu’un depuis le début du confinement. Un instant suspendu et inattendu, un petit risque de pas grand chose, mais le frisson était là. Une seconde d’effleurement étrange et presque gênant, de ceux qu’on dissimule derrière un demi-sourire poli.

Alors que j’essayais en vain de poser mon téléphone portable à terre pour prendre une photo avec le retardateur, une passante s’est proposée de m’aider. Elle revenait des courses et avait les bras chargés d’achats essentiels. J’étais déjà embarrassé de la voir déposer sur le bord de la route sa boîte d’œufs, son paquet de pâtes et ses autres provisions qu’elle n’avait pas pris le soin de mettre dans un sac.

Je me suis approché, elle aussi, nos mains se sont tendues et ont échangé le téléphone. La photo prise, nous avons renouvelé l’échange dans le sens inverse. À vrai dire, je ne sais pas si nos doigts se sont vraiment touchés, mais ils étaient si proches les uns des autres. Dieu sait si j’aurais préféré ce contact avec un jeune homme, mais la même tension était présente et pour le coup palpable. Nous venions, dans un instant impromptu, de rompre la sainte règle de la distanciation sociale. Je dois dire que cela m’a plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.